Traversée E-W des Aiguilles Dorées

  • Suisse
  • Alpinisme

Présence d'une grande cuvette sur le glacier sous la rampe d'attaque, qu'on contourne par la gauche pour rejoindre le caillou. Traversée sous la Javelle côté Sud pour rejoindre le Trident. Dans la longueur du crux, possibilité de faire un relais intermédiaire en haut du dièdre-fissure mais pas nécessaire dans ce sens. Privilégier le relais de sortie (sur la dalle à droite). Passage côté Nord sur les pointes de Biselx et de la Varappe. Rochers enchevêtrés à quelques endroits en traversée où il faut poser les pieds avec vigilance, mais terrain sain si l'on choisi de faire les parties grimpantes en fissures. Toute la traversée est sèche, entièrement faite en grosse. Matériel utilisé: Matériel glaciaire (les crampons ne servent que pour l'approche et le retour, inutile pour le passage du col de Copt), 2 grandes sangles, 2 petites, petit jeu de friends (du 0.4 au 2), 5 dégaines dont 2 montagne

Itinerario salita

Montée à la cabane du Trient : depuis le Col des Ecandies, remontée par la combe rocheuse toute équipée de mains courantes, le crochet par le glacier sous le Col des Ecandies n'est pas évident, glacier sec et ouvert. Sous la petite pointe d'Orny, prendre pied sur le glacier jusqu'au pied de la cabane. Encordement pas obligatoire voire inutile, tout en glace sauf sur 100 mètres en linéaire sous la cabane. Approche cabane-Dorées : Encordement long (au moins 15 mètres), trajectoire directe, 40 mn

Itinerario discesa

Désescalade sur 30 mètres en suivant l’arête W. Première série de 4 rappels de 25 mètres avec alternance de relais chaînés et un point unique.... Attention sur le 3ème relais, 2 spits reliés, travaille à l'arrachement lorsqu'on tire le rappel... Petite désescalade sur quelques dizaines de mètres permet de rejoindre le 1er relais des "grands rappels". Attention : une corde à nœuds permet d'atteindre un premier relais sur un mini promontoire MAIS le contourner et descendre de quelques mètres pour trouver le bon relais. 2 rappels de 50 mètres en restant bien sur le fil de l'arête permet de rejoindre une petite brèche d'où l'on tire 2 autres rappels de 50 mètres au-dessus de la rimaye. Pour le dernier relais, ne pas se mettre sur le ficellou rouge autour d'un becquet mais 10 mètres dessous sur un spit avec ruban rouge. Permet de passer la rimaye et prendre pied sur le glacier. Utile de mettre les crampons avant le dernier rappel. Trace directe pour rejoindre la cabane en 30mn, encordés long. Ludo est passé au travers jusqu’à la taille juste avant de gagner une partie glacée. Lorsqu’on l’a évoqué avec le gardien, il s’est écrié : “whaaaaa quelle chance !!!”…. Apparemment ce genre de péripétie n’arrive quasiment jamais. Les premières crevasses sous la rimaye sont grosses mais ouvertes et les autres sont fines et fermées.

Condividi la tua salita

Facebook

Twitter