Tour du Mont Blanc

  • Mont-Blanc
  • Randonnée

TMB avec un groupe de 6 randonneurs, un tour qui se voulait automnal et qui s'est avéré quasiment hivernal avec pas mal de neige lors des franchissements des grands cols (Bonhomme, Seigne, Ferret). La difficulté à cette époque consiste essentiellement à trouver des hébergements. Nous avons dormi : - aux Contamines à l'hôtel de la Gélinotte : très bel accueil ! - au refuge d'hiver CAF de la Croix du Bonhomme : grand confort (poêle à bois performant, gaz pour cuisiner, couvertures, possibilité de dormir près du poêle). Bois à profusion dans le local à bois avec scie et hache. - au refuge d'hiver Elisabetta Soldini : humide et froid. Quelques couvertures et couettes, une table et rien d'autre. Il faut prendre l'eau à la fontaine en bas du sentier. Aucun réchaud, ni vaisselle. - au refuge d'hiver Bonatti : classe ! Local très confortable (lits, couvertures), chaises, tables. Pas de poêle mais local très bien isolé et sec. Pour l'eau il y a un ruisseau à quelques centaines de mètres. Aucun réchaud, ni vaisselle. Lumière ! - au Grand Hôtel de la Fouly : super accueil, super repas mais fermeture saisonnière probable derrière nous. - à l'hôtel du col de la Forclaz : super accueil, super repas. Le GPS nous a été d'un grand secours pour trouver le refuge de la Croix du Bonhomme dans la tempête de neige ainsi que pour le franchissement du Grand Col Ferret rendu difficile à cause d'une couche de neige importante sans trace et d'un brouillard très épais. Il n'aurait pas fallu beaucoup plus de neige pour que le danger d'avalanche soit réel, particulièrement au Grand Col Ferret. En conclusion un TMB physique et technique mais magnifique.

Condividi la tua salita

Facebook

Twitter